Na temelju preporuke Ministarstva turizma od 17.03.2020. godine zatvara se ured Turističke zajednice Grada Drniša do daljnjega. Za sve upite, zainteresirani se mogu javiti na e-mail: info@tz-drnis.hr ili na broj mobitela: + 385 95 968 0420.

L'église de Saint-Antoine de

L'église de Saint-Antoine de Padoue La construction de l'église actuelle de Saint-Antoine de Padoue date de l'époque de la domination ottomane, et a été construit dans le milieu du 16ème siècle comme une mosquée. A la fin du XVIIe siècle, les Franciscains de Visovac le convertissent en église de Notre-Dame du Rosaire, qui devient plus tard l'Église de Saint-Ante. Depuis ces jours, elle a été prolongé à plusieurs reprises et, en 1907, ils ont ajouté le presbytère. Cependant, jusqu'à aujourd'hui, la partie centrale de l'édifice a conservé sa structure originale avec une voûte en forme de demi-coupoles recouvertes de dalles de pierre. Sur la surface intérieure de la coupole, les ornements originaux de la période ottomane, faites dans le style mauresque, ont été conservés. On a également conservé les fenêtres d'origine, de la couronne en pierre et et de la porte emmurée à l'avant de l'église. L'église est un monument culturel et elle a été restaurée, ainsi que le clocher, après la guerre.

L'église de Saint-Rocco

L'église de Saint-Rocco, le saint patron de la ville de Drniš, a été construite en 1731. A cette époque, la peste a décimé la population locale. Les gens de Drniš, sous le patronage des dames Franjica Theodosio et Anđela Gili, ont construit une église dédiée à Saint-Rocco, protecteur de la peste. A côté de l'autel de Saint-Rocco, en 1738 cette petite église a reçu un autel dédié à la Mère des Douleurs, et en 1741 un autre autel a été ajouté. L'église a été entièrement restauré en 2014. La célébration eucharistique est célèbrée une fois par mois (le 16 du mois). Chaque année, le 16 août, on célèbré Saint-Rocco, c'est aussi le jour de la ville de Drniš. La veille de la fête, il y a une préparation religieuse à l'église, le Triduum (de 13 a 15 août), qui est précédée par les soirées musicales dans l'église de Saint-Rocco (de 10 à 12 août). À Drnis, le jour de la fête, les résidents et de nombreux étrangers participent à la messe et à la procession traditionnelle à travers les rues de la ville. Le soir, dans le centre de la ville une grande fête finale est organisée.

L'église paroissiale de Notre-Dame du Rosaire

L'église paroissiale de Notre-Dame du Rosaire a été construite entre les années 1871 et 1886 dans le style néo-roman, selon le projet de l'ingénieur Emilis. Ceci est un bâtiment à trois nefs avec une abside semi-circulaire. Les murs extérieurs sont divisés par des colonnes en pierres qui fermait l'abside aveugle et la façade emphasée par la rosette. L'intérieur est éclairé par des fenêtres latérales et de la porte. L'église fut consacrée en 1886. Pendant la guerre patriotique (1991-1995), elle a été complètement détruite et endommagée. En plus des dommages visibles à la façade, des arcs et des rosettes au-dessus du presbytère, les plus endommagées ont été précieux orgues, et la sculpture de Notre-Dame et les images ont disparu. L'orgue de l'église a été créé en 1897 dans l'atelier slovène renommée des Frères Zupan. De seize orgues en Croatie provenant de cet atelier, le plus grand est celui à Drniš avec ses seize registres. Après une longue période, à partir de 2009, vous pouvez à nouveau profiter de leur son unique pendant la messe et concerts.
www.gospa-od-ruzarija.hr

L'église de Saint-Jean-Baptiste

Jusqu'en 1886, l'église Saint-Jean-Baptiste à Badanj était l'église paroissiale de Petropoljska, c'est-à-dire, de la paroisse de Drniš. Selon l'enquête, l'église précédente a été construite à la même place dans le style gothique (XIIIe et XIVe siècle). Au début de la guerre d'indépendance (1991-1995) l'église a été rasée au sol. En dégageant les ruines de l'église et pendant les déterrement de sol, on a trouvé une trentaine de fragments architecturaux de style gothique. Ils étaient également trouvés des fragments de spolia romaines et ancien entrelacé croate. Il est supposé que, dans cet endroit, il y avait la vieille église croate du IXe au XIe siecle. De 1996 à 1998, après la guerre d'indépendance, dans le même style et les mêmes fondations, une nouvelle église et un nouveau clocher en pierre ont été construits. Dans le presbytère sur le mur, on a mis un grand crucifix de l'atelier italien.
www.gospa-od-ruzarija.hr

Assomption

Église orthodoxe de l'Assomption a été construite au début du XXe siècle selon les projets de Ć.M. Iveković. Elle a été construite en pierre de taille et elle est de style byzantin. Elle a été consacrée en 1908.

St. Archange Michael

St. Archange Michael est une église-cimetière orthodoxe à la sortie de Drniš, direction vers Split.

Monastère franciscain de Notre-Dame de la Miséricorde et l'église de Notre-Dame de Visovac

Sur la petite île de Visovac sur la rivière Krka, depuis 1445, un monastère franciscain de la Mère de la Miséricorde, qui est riche en collection archéologique, collection de vêtements sacerdotaux et des vaisseaux, et précieuse bibliothèque. Sur l'île, il y a aussi l'église de Notre-Dame de Visovac.
www.visovac.hr

Minaret

Par des conquêtes de l'Empire ottoman au 15ème siècle, les Turcs viennent au territoire de Drniš. Leur règle à Drniš a duré de 1522 à 1683. Cette période a laissé un grand impact sur le développement de la ville. Les documents de cette période décrivent Drniš en tant qu'une ville avec cinq mosquées et "Sahat-kula" tour orientale avec l'horloge. La plupart de ces bâtiments ont été détruits quand les Vénitiens ont pris le contrôle du territoire. L'église actuelle de Saint-Ante a été construite sur les ruines d'une mosquée, en préservant l'architecture d'origine des intérieurs et extérieurs, avec une partie des ornements originaux. Le minaret du 16ème siècle est aussi conservé. Le minaret est le minaret le plus occidental de l'Empire ottoman. Celui-ci est le seul conservé en Dalmatie, et le seul en Croatie qui date de cette période.